La médaille Gerhard-Herzberg en sciences et en génie du Canada remise à Jeff Dahn

herzberg-dahn

Photo: Martin Lipman/NSERC

Les travaux réalisés par le laboratoire de M. Dahn à la Dalhousie University ont des retombées sur pratiquement tous les aspects de la recherche sur les batteries au lithium-ion. Qu’il s’agisse de mener de la recherche fondamentale sur les matériaux qui les composent ou de co-inventer des matériaux pour les électrodes positives des batteries destinées aux outils électriques, au stockage de l’énergie de réseau et aux véhicules électriques, ils contribuent à intégrer à nos activités quotidiennes ces batteries à longue durée de vie.

Tout au long de sa carrière, M. Dahn, avec son équipe, a considéré chaque défi comme une occasion d’améliorer la technologie des batteries au lithium-ion. Par exemple, ils ont dû prouver qu’il était possible de fabriquer des batteries qui durent 20 ans… sans que cela prenne 20 ans. Ils ont donc inventé un testeur de haute précision capable de déterminer la durée de vie des batteries avec exactitude en quelques semaines plutôt qu’en plusieurs années. La nouvelle technologie a rapidement attiré l’attention des fabricants de batteries au lithium-ion et des fabricants d’équipement d’origine, ce qui a amené un doctorant qui travaillait avec M. Dahn, Chris Burns, à démarrer une entreprise dérivée – la deuxième issue de ce laboratoire – pour répondre à la demande pour ce nouvel appareil.

Source: NSERC