De la mine aux véhicules électriques : Une coalition pose 5 conditions pour que l’électrification des transports ait meilleure mine

Source: Coalition Québec Meilleure Mine

Le 19 novembre 2019, des députés de l’Assemblée nationale, une coalition d’élus municipaux, d’experts, de citoyens et d’organismes environnementaux ont appellé Québec à mettre en œuvre 5 conditions afin que la transition énergétique et l’électrification des transports aient meilleure mine. La coalition réagissait à l’annonce du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Julien, concernant une « réflexion » sur les minéraux stratégiques au Québec.

« On ne peut pas prétendre à des technologies «vertes» et à des modes de transport «propres», sans d’abord réduire la demande à la source, nettoyer les sites miniers contaminés, resserrer les règles environnementales, protéger les milieux sensibles, et véritablement appliquer le principe pollueur-payeur», insiste Raôul Duguay, artiste et porteur d’eau national à Eau Secours.

Le Québec connaît un boom minier pour le graphite et le lithium, avec respectivement 50% et 789% d’augmentation des dépenses depuis 5 ans. Ce boom s’accélèrera d’ici 2050, préviennent la Banque mondiale et plusieurs experts ayant participé à notre conférence internationale la semaine dernière.

Motion quasi-unanime
Les trois partis d’opposition (PLQ, PQ, QS) ont appuyé aujourd’hui une motion qui appelait « Le gouvernement du Québec de s’engager à développer une Politique de production et de consommation responsables des minéraux stratégiques visant l’électrification des transports dans le cadre du Plan d’électrification et de changements climatiques »Ugo Lapointe, cofondateur de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine : « Nous sommes déçus que la CAQ est refusée d’appuyer cette motion pour l’instant. Souhaitons que ce ne soit que partie remise ».